Derniers sujets
» FABRICANT DE BALAIS
LES TANNEURS  EmptyHier à 21:27 par Admin

» LES MOULINS
LES TANNEURS  EmptyHier à 21:14 par Admin

» LA PUB ACTE 4
LES TANNEURS  EmptyHier à 19:48 par Admin

» LE MARCHAND DE LAIT
LES TANNEURS  EmptyVen 21 Juin - 22:39 par Admin

» LAVOIRS // Les ouvrières blanchisseuses // Lavandières
LES TANNEURS  EmptyVen 21 Juin - 21:43 par Admin

» RECOLTE DE GOEMON
LES TANNEURS  EmptyVen 21 Juin - 19:37 par Admin

» LES OUBLIES
LES TANNEURS  EmptyLun 17 Juin - 19:55 par Admin

» LES PUBS SUR TINTIN (pinterest)
LES TANNEURS  EmptyMar 11 Juin - 22:44 par Admin

» LAITIER NOURRISSEUR
LES TANNEURS  EmptyLun 10 Juin - 16:09 par Admin


LES TANNEURS

Aller en bas

LES TANNEURS  Empty LES TANNEURS

Message par Admin le Jeu 14 Mar - 21:05

LES TANNEURS  Sans1421

Le métier de tanneur nécessite de grandes quantités d'eau claire et d'écorce de chêne, à l'origine du tan, pour transformer les peaux de bêtes en cuir imputrescible. Ces deux éléments se trouvent en abondance dans notre pays du Gier. Tout naturellement, des artisans s'installent le long du Gier, essentiellement sur la commune de Saint Chamond.

Au XVIe siècle, "des artisans travaillent aussi le cuir à tous les stades de sa fabrication : trempage en rivière par des blanchiers, tannage par des escoffiers et cordonnerie. La ville [de Saint Chamond] exporte à Lyon des blancheries et des peaux d'agneaux pelues." 1

En 1664, un Jean Pitiot est marchand tasneur ; en 1670, Michel Calet est maître tasneur, rue du Saint Sépulcre.

LES TANNEURS  Sans1422


"Deux belles tanneries, en amont du pont de l'hôpital, sont signalées dès 1692, à l'emplacement moderne des établissements Fouletier".3

En 1772, est fondée dans cette même ville de Saint Chamond une tannerie connue sous le nom de tannerie Fouletier qui sera dirigée à partir de 1919 par Antoine PINAY, le père du nouveau-franc [Il avait épousé Marguerite Fouletier, en 1917]. Malheureusement, après un ultime sursaut, cette entreprise, riche d'une centaine d'ouvriers, disparaîtra dans la deuxième moitié du XXe siècle.

En 1840, dans un "Rapport sur LE CHEMIN DE SAINT-CHAMOND à Saint-Symphorien-le-Château", M. LARGIER-PERROCHIA évoque ces tanneries. "Des tanneries très estimées qui approvisionnent les cordonniers de la ville et des environs, et dont le cuir, préparé en courroie, s'expédie jusque dans la fabrique du Vivarais, du Languedoc et même à une grande partie des hauts-fourneaux de la France, par la propriété qu'il a de ne pas s'amollir dans l'eau ou par l'humidité."

LES TANNEURS  Sans1423

D'où venaient les peaux de bêtes ? Sans doute, pour une part limitée, des élevages locaux. Les peaux de chevreau étaient abondantes, destinées à la ganterie, notamment grenobloise. Les peaux de lapin avaient un débouché de proximité : les chapelleries des monts du Lyonnais. Elles faisaient l'objet d'un petit commerce entre particuliers et pataires (ou patères) qui allaient de ferme en ferme : "Le jour du sacrifice, l'animal, lié par les pattes arrière à deux clous, était écorché soigneusement. Une fois retirée, la dépouille était remplie de paille, poils à l'intérieur, ou tendue sur une tige d'osier pliée en arc, - à défaut sur du fil de fer. Puis, elle était suspendue à quelque crochet de la grange ou du grenier où elle séchait en attendant le passage du pataire." 5

LES TANNEURS  Sans1424

A travers ce métier, comme ceux de forgeron, de mineur, dès la sortie du Moyen-Âge, on retrouve l'esprit d'initiative des habitants de notre vallée qui ont su profiter de la nature, des ressources naturelles pour développer un artisanat qui se transformera, au XIXe siècle en industrie.

LES TANNEURS  Sans1425

Bibliographie

1 Roger DEFAY, Saint Chamond du XIe au XVIe siècle : genèse d'une ville, Le Jarez d'Hier et d'Aujourd'hui, n° 38, Les Amis du Vieux Saint Chamond, Reboul Imprimerie, Saint Etienne, 2001.

2 Gérard CHAPERON, Saint-Chamond au fil du temps, Actes graphiques, Saint Etienne, 2010

3 Louis CHALLET, Au temps des eaux vives du Gier, Le Jarez d'Hier et d'Aujourd'hui, n° 21, Les Amis du Vieux Saint Chamond, Reboul Imprimerie, Saint Etienne, 1993.

4 Rapport de M. LARGIER-PERROCHIA sur LE CHEMIN DE SAINT-CHAMOND à Saint-Symphorien-le-Château, Le Jarez d'Hier et d'Aujourd'hui, n° 10, Les Amis du Vieux Saint Chamond, Reboul Imprimerie, Saint Etienne, 1987.

5 Louis CHALLET, Pataire…Peau d'lapin ! Le Jarez d'Hier et d'Aujourd'hui, n° 30, Les Amis du Vieux Saint Chamond, Reboul Imprimerie, Saint Etienne, 1997.

LES TANNEURS  Sans1426
Admin
Admin
Admin

Messages : 1387

Voir le profil de l'utilisateur http://vieux-metiers-outils.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum