Liste sommaire des Fondeurs de cloches des Côtes-du-Nord (aujourd'hui Côtes-d'Armor) y ayant travaillé antérieurement au XIXème siècle.

Aller en bas

Liste sommaire des Fondeurs de cloches des Côtes-du-Nord (aujourd'hui Côtes-d'Armor) y ayant travaillé antérieurement au XIXème siècle.

Message par Admin le Dim 30 Sep - 22:50

BATAILLE, Michel, sr. des Chesnots. Fondeur à Dinan, il y épousa le 29 novembre 1699 Julienne Ravaleu. Il était entré en apprentissage en 1695 chez Berthou, à Rennes.

BERTHOU
, Jean, fondeur à Rennes. Il fit, en 1694, une cloche pour Saint-Gilles-Pligeaux (marché du 10 juillet), et diverses cloches en Ille-et-Vilaine de 1692 à 1717.

BEURIER DE LA RIVIÈRE
, Jacques (alias LE BEURIER). Fondeur à Brest, puis à Vannes, et époux de Jeanne Le Douarain. Il fit, en 1683, deux cloches pour l'abbaye de Lanténac, et mourut en 1686. Son fils posthume, Jean-François, né à Vannes le 15 novembre 1686, devint fondeur à Vannes. Quant à sa femme, Jeanne Le Douarain, elle se remaria au fondeur Le Soueff. Le frère de Jacques, Etienne Beurier, était également fondeur. On doit à la famille Beurier de nombreuses cloches du Finistère, entre autre à : Lampaul-Guimiliau en 1715, Bodilis en 1719, Saint-Pierre-Quilbignon en 1720, Saint-Eloi de Plouarzel en 1729. Jean et Jean-François sont qualifiés de fondeurs du Roy.

BIZIEN, Guyon. Il refondit, avec Yvon Trégourden, la petite cloche de la cathédrale de Tréguier en 1491.

BOLLÉE, Jean-Baptiste. Fondeur lorrain demeurant ordinairement chez le sieur Hélary, aubergiste à Guingamp. Il refondit en 1768 l'une des cloches anciennes de Notre-Dame de Paimpol et en fit une nouvelle, avec Louis Jacob.

BOTCAZO, Gabriel. Il signa le marché des cloches de Bulat en 1724, mais mourut peu avant Noël, alors que les moules venaient seulement d’être terminés.

BOURDON, Paul. Maître fondeur à Morlaix. Etant protestant, il dut s'exiler à Jersey lors de la Révocation de l'Edit de Nantes. Il refondit la grosse cloche de Plérin en 1670 et celle de Plélo en 1672. Dans le Finistère, il fondit en 1664 une cloche pour Saint-Melaine de Morlaix, en 1670, deux cloches pour Saint-Mathieu, en 1672 une cloche pour Landivisiau, en 1678 une cloche pour la cathédrale de Saint-Pol-de-Léon et une pour l'église du Mur à Morlaix.

BUFFET
, Philippe. Il fit, en 1507, la cloche de l'horloge de Dinan. En 1493, il avait fait une cloche pour la mairie de Gisors, cloche qui subsiste à l'église.

BURET,
Nicolas. Originaire de Lorraine, il fondit une cloche pour Saint-Judoce en 1755 et une pour Gommené en 1762.

CADOUDAL
, Gouenou. Fondeur de l'évêché de Léon ainsi que son frère Jean. Il refondit, en 1632, la grosse cloche de Saint-Gilles de Plélo, et avait refondu, en 1598, la cloche nommée Guillaouic de Notre-Dame du Mur à Morlaix.

CAMARD
, N... Il signa avec COSSÉ le marché d'une cloche pour Notre-Dame de Lamballe en 1687.

CAMUS, N... Il fondit, en 1692, une cloche pour la chapelle Saint-Gilles de Plélo.

CHATEL,
François. Fondeur à Vannes, il fit une cloche pour Corlay en 1775.

CHAUCHARD, Guillaume, dit Le COMTE. Fondeur à Bourmont-en-Bassigny près de Brévannes. Il prit, avec JOLY, l'adjudication d’une cloche pour la cathédrale de Tréguier le 4 juin 1735, puis de quatre autres cloches le 4 août suivant. En 1745, il refondit une des cloches de Saint-Melaine de Morlaix.

CHÉREL
, Jean-Baptiste. Fondit une cloche pour Lanténac en 1693.

CHEVALLIER, Jean. Fit, en 1708, la grosse cloche de Moncontour. En 1721, il fondit une cloche pour l'église de Plélo et refondit la grosse cloche de Saint-Gilles de Plélo.

COLLIN, Nicolas. Maître fondeur à Quintin. Il fondit, en 1732, la cloche de Saint-Magloire de Châtelaudren, et refondit, en 1744, la grosse cloche de Notre-Dame de Lamballe.

COSSÉ, Michel. Fondeur à Rennes, il épousa à Saint-Aubin de Rennes, le 11 juin 1708, alors âgé de 30 ans, Blaise Le Roux, dont une fille, Jeanne Michelle, baptisée le 14 mai 1710, qui eut pour parrain autre Michel Cossé, fondeur à Dinan. Sans doute est-ce dernier qui fit, en 1685, avec Etienne Le Roux, la grosse cloche de Notre-Dame de Lamballe, et, avec Camard, une autre cloche pour cette même église en 1687. L'un des deux Michel Cossé fit deux cloches pour Saint-Thurian de Quintin en 1715.

DES JARDINS,
N... Fondeur à Vannes, il refondit en 1709 l'une des cloches de Saint-Guen. Probablement est-ce là Etienne Le Beurier des Jardins, de la famille des Beurier ou Le Beurier de la Rivière, fondeurs à Vannes. Celui-ci, fondeur à Vannes, fut inhumé à Notre-Dame du Méné le 2 avril 1719.

DUPARC, N... et N... Fondeurs à Dinan, ils refondirent une cloche à Guitté le 26 mars 1654.

GOUELAFF
, Yvon. On alla, de Tréguier, le chercher à Quimper en 1506 pour la fonte de la grosse cloche de la cathédrale.

GUILLAME, François-René. Maître-fondeur à Rennes. D’une famille de fondeurs qui essaima à Morlaix, Vannes et Craon. Il fit une cloche pour La Chapelle-Blanche, en 1757, une autre pour Quintin, une autre pour Uzel. Il refondit deux cloches pour Lanvollon en 1770, une pour Châtelaudren en 1771, fit, en cette dernière année, une cloche pour Ploufragan, et, en 1779, deux cloches pour Mûr. En 1769, il travaillait à Notre-Dame de Quelven en Guern.

GUILLAUME, Jacques. Fondeur de cloches à Rennes et faisant également des aigles ou lutrins de bronze. En 1689, il fit une cloche pour Lantenac ; en 1691 fondit une cloche pour l'église du Mur à Morlaix, puis en 1694 une cloche et timbre pour Moncontour. En 1699, il refondit la grosse cloche de Saint-Thégonnec.

GUILLAUME, Jean-François. Fondeur à Morlaix. Il refondit en 1789 les cloches de Plounévez-Moëdec. En 1772, il avait fait une cloche pour les Etats de Bretagne réunis à Morlaix, et, la même année, une cloche pour Saint-Thégonnec. Il fit de nombreuses cloches dans le Finistère parmi lesquelles une cloche à Plogastel Saint-Germain en 1775, une à Plouezoch en 1778 et la même année une à Kergloff, une à Saint-Jean du Doigt en 1791. Sans doute est-ce lui l'auteur également d'une petite cloche de la chapelle Saint-Gestin en Plestin, émigrée aujourd’hui à Canappeville (Eure) et portant l'inscription suivante : L’an 1784 j’ai été nommée Saint Gestin par Messire Louis Descognets de Corec et par Marie-Joseph de Kerlan dame de Tervon J. F. Guillaume ma fait.

GUILLAUME, N... (peut-être idem le précédent). Fit une cloche à Runan en 1789.

GUYOMARCH, Artus. Fondeur à Morlaix. Il fit, avec Gouesnou Guyomarch, une cloche, toujours existante, pour Notre-Dame de Guingamp en 1568. Il avait fait, en 1563, la cloche de la cathédrale de Saint-Pol.

GUYOMARCH, Gouesnou. Fondeur à Morlaix, il fit, en 1568, avec Artus, la cloche de Notre-Dame de Guingamp, et, seul, en 1605, une cloche pour Saint-Nicolas de Guingamp et une pour Notre-Dame.

HERVE, Léonard. Originaire de Saumur et établi à Nantes. Il mourut vers 1672. Il fit, en 1660, une cloche pour la cathédrale de Tréguier (marché du 10 juin). Il exécuta dans le Finistère le grand bourdon de Pleyben en 1667, une cloche pour Le Cloître Pleyben en 1668, refit en 1670 la grosse cloche de Sainte-Croix de Quimperlé ainsi que la cloche de Riec. Il est également l'auteur de la cuve baptismale de Saint-Seurin de Bordeaux.

HOYES, Guillaume. Maître fondeur, il fit avec Richard Pitel et Pierre Vibert la fonte de la grosse cloche de Saint-Michel de Saint-Brieuc, fonte exécutée à Notre-Dame de la Fontaine.

HUET, Guillaume, d'origine normande et fondeur à Morlaix, époux en 1686 de Marguerite Marion. Il fit une cloche pour Saint-Gilles-Pligeaux en 1697. Il refondit en 1707 une cloche de l'église du Mur à Morlaix.

HUET, Julien, fils du précédent, établi à Vannes vers 1717 et époux de Jeanne Le Beurier (de la famille des Le Beurier de la Rivière). Il fondit en 1721 en même temps une cloche pour Mûr et une pour Neuillac, fit la cloche de Saint-Jean de Mûr en 1728 et celle de Sainte-Suzanne de Mûr en 1732.

Deux Julien Huet paraissent s'être succédé à Vannes, d'autres Huet furent fondeurs à Saint-Malo.

HUREL
, Jacques. Originaire de Normandie, il refondit en 1516 la grosse cloche de la cathédrale de Tréguier.

JACOB
, Jean. Fit une cloche pour le Vieux-Bourg-Quintin en 1785.

JACOB, Louis. Fit une cloche pour la chapelle de Lancarré en Lanvellec en 1767.

JOLY,
François. Fondeur à Brévannes (Lorraine). Il refondit, avec Chauchard, les deux grosses cloches de Tréguier en 1735 (marché du 4 juin) puis quatre autres cloches (marché du 4 août).

HERBIZIEN, Jean. Fondit en 1506, avec Gilles Poulen, la grosse cloche de la cathédrale de Tréguier.

LA CROIX
. Voir TROUSSEL.

LA FOSSE
. Voir LE LOUARN.

LA SOUVRE
, N... Maître fondeur à Dinan, il soumissionna en 1744 pour la refonte de la grosse cloche de Notre-Dame de Lamballe.

LE BONNIEC
, Guillaume. Fournit une cloche pour Guénézan en 1649.

LE COMTE.
Voir CHAUCHARD.

LE COURANT
, Etienne. Fondeur à Rennes, il fit une cloche pour Moncontour en 1775 et un timbre pour Saint-Jean de Lamballe, la même année. On trouve à Rennes, à la même époque, les fondeurs Philippe et Etienne Philippe, probablement ce sont le même personnage qu'Etienne Le Courant. On trouve Le Courant, sans prénoms, mentionné à Notre-Dame de Lamballe de 1775 à 1832. En 179x, il refondit, pour la ville de Saint-Malo, des canons rapportés par Duguay-Trouin dont l'un subsiste au château. En 1832, il refit la célèbre cloche malouine appelée Noguette.

LE HÉRISSÉ
, Gilles. Maître fondeur décédé à Morlaix en 1630. En 1600, il fit une cloche pour le prieuré de Landujan ; en 1613 une cloche pour Plélo, enfin en 1628 une cloche pour Saint-Mathieu de Morlaix, dont la main-d'oeuvre, coûta seule 200 livres.

LE LOUARN
Jacques, dit LA FOSSE. Il fondit des cloches à Plougonver en 1633, à Lohuec en 1634, à Grâces-Guingamp en 1637, à Bringolo en 1639, à Châtelaudren en 1641, à Saint-Gilles de Plélo en 1646, à Pléneuf en 1647. Il avait fait une cloche pour Dirinon en 1633 et fit encore, avec François Rouzot, la grosse cloche de Trémaouézan en 1644. Toutes les cloches subsistantes portent un renard, armes parlantes de ce fondeur.

LE PICART, Clément. Maître fondeur à Morlaix, décédé à Quimper en 1657. Il refondit en 1611 la grosse cloche de la cathédrale de Tréguier. Il fut le père de Claude Le Picart, fondeur à Villedieu.

LE SOUEFF,
Thomas. Fondeur à Quimper, il épousa à Saint-Patern de Vannes, le 8 septembre 1689, Jeanne Le Douarain, âgée de 24 ans et, veuve de Jacques Le Beurier (v. Beurier). Il fit de nombreuses cloches dans le Finistère et s’établit à Brest avant 1712, année en laquelle il fit une cloche pour Plouha.

Il appartenait à une famille de fondeurs parmi lesquels Julien Le Soueff, décédé à Quimper en 1690 et père de Jean Le Soueff qui refondit en 1697 la grosse cloche de Saint-Thégonnec et en 1701 la grosse cloche de la cathédrale de Quimper.

LORIER, Jean. Fit une cloche à Lamballe en 1679.

MARC,
P. Fit une cloche à Kerpert en 1775.

MARCHAND, Gilles et Pierre. Fondirent des cloches pour Boqueho en 1696.

MARGARIIS (DE) Loys (DU MARGARO ?). Fit deux cloches à Hillion en 1572.

MICHEL, Emmanuel. Fondeur à Brévannes (Lorraine). Il fit avec Jean Michel, une cloche pour Notre-Dame de Guingamp en 1728. Emmanuel Michel, orfèvre en 1742, est peut-être le même personnage.

MICHEL
, Jean. Fondeur à Brévannes sous Choiseul en Bassigny. Il fit, en 1728, une cloche pour Notre-Dame de Guingamp avec Emmanuel Michel, une cloche pour la chapelle de Liscorno en Lannebert, en 1739, et cinq cloches pour Lanténac en 1759.

MIGOREL, Michel. Maître fondeur à Quimper, fils de Pierre Migorel, également fondeur à Quimper qui exécuta, entre autres, en 1612, une cloche pour la cathédrale de Saint-Pol de Léon. Il fit, en 1629, la cloche du Minihy-Tréguier (marché du 30 juin) et, en 1636, deux cloches pour Lampaul-Ploudalmézeau.

MONGEOT, Nicolas et Jean-Baptiste, d'une famille de fondeurs lorrains qui circulèrent en Bretagne dès 1688. Ils firent une cloche, pour Gommené en 1758.

MONTFORT
, Yves. Fit une cloche pour Hénansal en 1547.

NAU
, René. Fondeur à Quintin, il fit, en 1715, deux cloches pour Quintin avec Michel Cossé. Au début du XVIIIème siècle vivait à Nantes un fondeur, René Nau, époux de Renée Beaumont.

NAU, René. Fils du précédent, fondeur à Quintin à partir de 1730.

NAU
, René-Mathurin. Fondeur à Quintin et époux de Guillemette Jacquinot. Il fit deux cloches pour Sainte-Suzanne de Mûr en 1778 et une cloche pour le Vieux-Bourg-Quintin en 1780.

PÉPIN,
Etienne. Fit, avec son fils, une cloche pour Châtelaudren en 1588.

PHILIPPE
, Etienne. Voir LE COURANT.

PITEL, Jacques. Fondeur à Dinan. Il fit une cloche pour Notre-Dame de Lamballe en 1736 et une pour Gommené en 1745.

PITEL,
Jean. Fondeur à Dinan. Il refondit la cloche de Saint-Michel de Saint-Brieuc en 1721, fit une cloche à Saint-Maden en 1735, deux à Brusvily en 1737 et 1743, une pour La Landec en 1739.

PITEL
, Richard. Fondit, avec Guillaume Hoyes et Pierre Vibert, la grosse cloche de Saint-Michel de Saint-Brieuc en 1600. Les Pitel appartenaient à une vieille famille de dinandiers et de fondeurs encore représentée à Villedieu.

POULLEN
, Gilles. En 1506, on alla, de Tréguier, le chercher à Quimper pour la fonte de la grosse cloche de la cathédrale de Tréguier. Le marché lui fut passé, conjointement avec Jean Kerbizien, le 29 juillet. Il en manqua la fonte deux fois et fit également, à la même époque, une cloche pour le Minihy-Tréguier.

RIOUALLEN, Henry. — Fondeur à Lannion en 1607. Il fit, en celle dernière année, deux cloches pour Saint-Mathieu de Morlaix.

TACON,
Yves (alias LE TACON). Fondeur à Pommerit-le-Vicomte. Il fit une cloche pour Notre-Dame de Guingamp en 1780 (marché du 15 septembre) et la cloche des messes de cette église en 1782. En 1782, également, il fit deux cloches pour l'église de Plouha et la chapelle de Kermaria de cette paroisse, puis, en 1784, refondit les cloches de Pleudaniel.

TREGOURDEN
, Yvon. Refondit avec Bizien la petite cloche de la cathédrale de Tréguier en 1491.

TROUSSEL,
François, dit La Croix. Maître fondeur à Morlaix, originaire de Normandie. Il fondit deux cloches pour Saint-Jean Trévoazan, en Prat, en 1673 et 1707, une cloche pour Guénézan en 1695 (marché du 19 décembre 1694), une pour Bulat en 1701, une pour Saint-Fiacre de Tréguier en 1705 (marché du 11 janvier). Dans le Finistère, il fit des cloches pour Saint-Thégonnec en 1685, Saint-Melaine de Morlaix 1687, Saint-Mathieu de Morlaix 1689, Notre-Dame du Mur 1691, Plouegat-Moysan 1701.

TROUSSEL
, Julien. L'un des vingt enfants de François Troussel qui précède. Il fit en 1696 une cloche pour Saint-Thurian de Quintin.

VIBERT
, Pierre. Maître fondeur. Il fit, en 1600, avec Richard Pitel et Guillaume Hoyes, la grosse cloche de Saint-Michel de Saint-Brieuc.

(R. Couffon).

http://www.infobretagne.com/bretagne-fondeurs-cloches.htm
avatar
Admin
Admin

Messages : 95

Voir le profil de l'utilisateur http://vieux-metiers-outils.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum